Récits surréalistes, sub-versions de contes


"Tous les chevaux tremblait de froide et grelotte leur dents comme des castanettes. J'avais l'impression que tous les chevaux sur terre étaient présent à ce fête.... J'avais trop peur.... en suivant l'un après l'autre nous arrivons dans une grande pièce décoré de champignons et autre fruits de la nuit. Tous les chevaux s'asseoir sur leur derrière les jambes de devant raide. Ils regardaient autour d'eux, sans bouger leur têtes et en montrant seulement le blanc d'oeil comme expression. J'avais très peur. Devant nous sur une très grande lit incliné façon roman était la patronne. La Peur. Elle ressemblait légèrement à un cheval.. sa robe de chambre était fait de chauve souris vivante coudre ensemble par leur ailes."...... Leonora Carrington




 Festival Contes et cie, territoire de Belfort :


 
Voici un univers dérapant et décapant où l'impulsion vient des mots et de la peinture. Des contes qui déchirent, brisent, inversent, renversent. C'est une vision fascinante, ironique et sanguinaire dont l'éclat blesse notre regard. Les mythes ont toujours habité Leonora Carrington. Sa science est humour noir, passion des limites, absolu et connaissance de ce qu'on ne peut nommer....
Public : à partir de 14 ans







 La crypte St Laurent, une balade en compagnie de Hyène, pour un voyage à dormir debout






 1934 : un corbillard ( archives des pompes funèbres de Grenoble) ... pour les Aristos!





Aucun commentaire:

Publier un commentaire